Référendum sur les chômeurs!

Publié le par restalheuredété

Nicolas Sarkozy propose:

"J'ai proposé que ce premier référendum se pose sur la question du chômage, de son indemnisation et de la formation."

"Je veux qu'on protège les chômeurs. Bien sûr qu'on les indemnise. Je veux leur donner un moyen d'exercer un nouveau métier. C'est quand même le rôle du président de la République de régler les problèmes"

"Depuis trente ou quarante ans, on a dévalorisé le travail. Mon projet, c'est de mettre le travail au centre de tout. Tous ceux qui ont la force la santé pour travailler auront un emploi ou une formation. Et ceux qui n'en peuvent plus, qui sont malades, on aura la solidarité"

Je veux "créer un nouveau système dans lequel l'indemnisation ne sera pas une allocation que l'on touche passivement, mais la rémunération que le service public de l'emploi versera à chaque demandeur d'emploi en contrepartie de la formation qu'il devra suivre".

Dans le détail, il indique que passé un délai "de quelques mois","toute personne au chômage sans perspective sérieuse de reprise d'emploi devra choisir une formation qualifiante. Celle-ci sera définie par un comité national qui identifiera, avec des chefs d'entreprises et des syndicalistes, les secteurs d'avenir créateurs d'emplois. A l'issue de cette formation, qui sera obligatoire, le chômeur sera tenu d'accepter la première offre d'emploi correspondant au métier pour lequel il aura été nouvellement formé."

UN RÉFÉRENDUM.

Cette réforme pourrait être soumise à référendum : "Si un consensus se dégage parmi les partenaires sociaux, ce ne sera pas nécessaire. Mais, si les intérêts catégoriels s'avéraient trop puissants, il faudrait sans doute réfléchir à l'opportunité de s'adresser aux Français pour qu'ils donnent leur opinion sur ce système d'indemnisation du chômage et sur la façon dont on doit considérer le travail et l'assistanat."

DANS SES PROPOS, LE PRÉSIDENT OUBLIE UNE CHOSE:

En décembre dernier, toutes catégories confondues, il y avait, en France métropolitaine et d’outremer, 4.537.800 inscrits à Pôle Emploi. A la même date, il n’y avait, que 219.900 offres d’emploi déposées à Pôle Emploi. 4.537.800 demandes d’un côté, 219.900 offres de l’autre : le problème, c’est bien d’abord qu’il n’y a pas assez d’emplois en France, le problème c’est bien la croissance !

 

Non Monsieur le Président, les chômeurs ne sont pas les premiers responsables du chômage.

Mais je n'ai pas de proposition à faire.

 

Et voilà.

 

À bientôt.

 

RESTALHEUREDETE.

 

Voir aussi:  30% de surface constructible en plusPANNE DE CANDIDAT À L'UMP.ÉVALUATION DES PROGRAMMES; AAALe maïs MON810 reste interdit en FranceAFGHANISTAN: COURAGE POLITIQUE!?

Publié dans Y'EN A MARRE

Commenter cet article