SARKOZY BATTU PAR SA STRATÉGIE PERDANTE

Publié le par restalheuredété

Nicolas Sarkozy aurait dû être réélu président de la République Française.

Il ne l'a pas été parce qu'il a provoqué Marine Le Pen et François Bayrou.

La première a appelé à voter blanc et le second pour François Hollande.

Nicolas Sarkozy s'est comporté comme un mauvais garnement. Devant les remontrances il a persisté dans ses agissements pour montrer que rien ne pouvait l'influencer, qu'il avait raison et que peu importe les autres personnalités politiques car lui seul existait.

Nicolas Sarkozy a été un Président courageux dans l'affirmation de sa volonté de réformer une France malade de bureaucratie. Nombre de ses réformes ont été de bonnes réformes mais il n'a pas su obtenir l'adhésion des français par une posture de "moi seul contre la tempête". A cet égard il a adopté la même posture que De Gaulle.

L'un tout petit et l'autre très grand!!!!!!

La réforme des retraites était nécessaire, mais pas contre les salariés. En imposant un âge plancher de départ en retraite, il a négligé que trop de salariés commencent à travailler à 16 ans sur des emplois physiquement durs, qu'à 62 ans ils auront 46 années de labeur derrière eux et qu'ils sont détruits. Retraités à 62 ans, combien d'années leur restent-ils a vivre? Il ne faut pas s'étonner que ces travailleurs là se soient tournés vers les extrêmes.

Le paquet fiscal comportait de très bonnes parties, en particulier celle sur la préservation du patrimoine des familles. Seulement cette réforme a été complètement occultée par l'introduction de mesures en faveur des hauts revenus. Nicolas Sarkozy a été à partir de ce moment là catalogué comme un soutien inconditionnel des riches, venant aggraver l'effet Fouquets. Le "travailler plus pour gagner plus" c'est traduit par des mesures en faveur des salariés mais aussi des entreprises. Cette dernière partie était inutile dans cette loi. Les salariés l'ont comprise comme étant une mesure pour permettre aux entreprises de les faire travailler davantage. Rien n'a été mis en place pour s'assurer que les heures effectuées au titre de cette mesure l'étaient bien sans contrainte de l'entreprise sur le salarié.

Nicolas Sarkozy a été un Président courageux, obstiné, volontaire, imaginatif.

Nicolas Sarkozy n'a pas été un Président respectueux de ceux qui font le PIB ni de la frange de la population française issue de l'immigration.

Le résultat est le coup de barre à gauche de l'opinion française, et c'est tant mieux car les salariés méritaient d'être mieux traités. Pourvu toutefois que ce coup de barre ne soit pas violent et fasse peur à ceux qui ont le courage d'entreprendre.

François Hollande, attention à ne pas froisser les entrepreneurs par les premières mesures qui seront prises. Un rééquilibrage progressif est nécessaire, mais sans opposer ceux qui font à ceux qui osent.

 

Monsieur Sarkozy,

j'ai admiré vos courage, volonté et imagination,

j'ai détesté vos arrogance, suffisance et votre racisme,

moi comme la France avons plus détesté qu'admiré,

dommage pour le puits d'idées, tant mieux pour la fraternité

 

D'accord ou pas d'accord? Commentez en utilisant le lien en fin d'article! S'exprimer défoule. Lire votre ressenti m'intéresse.

 

Et voilà.

 

À bientôt.

 

RESTALHEUREDETE.

 

Voir aussi: LE VRAI PROGRAMME DE SARKOZYTAPIE, SARKOZY ET STRAUSS KAHNIMMUNITÉ PARLEMENTAIRE ET DIPLOMATIQUERéférendum sur les chômeurs!

Publié dans POLITIQUE

Commenter cet article