Total bataille pour exploiter du gaz de schiste dans le sud de la France

Publié le par restalheuredété

Total conteste le bien fondé de l'abrogation de son permis d'exploration des gaz de schiste dans le sud de la France. Total a décidé de déposer un recours administratif. Cette interdiction avait été décidée par le gouvernement en octobre, suite à la loi interdisant l'usage de la fracturation hydraulique.

Total explique sa décision de la façon suivante: "Total respecte la loi. Notre position, c'est que la loi ne justifiait pas l'abrogation de ce permis", et "nous avons déposé un dossier devant le tribunal administratif de Paris" contre cette décision.
Rappel des faits:
  1. La loi adoptée en juillet interdit en France la technique controversée de la fracturation hydraulique, accusée de polluer les sous-sols.

  2. Le gouvernement français a annoncé le 3 octobre l'abrogation des trois permis d'exploration d'hydrocarbure visant la recherche de gaz de schiste. Le gouvernement avait reproché au groupe pétrolier de ne pas avoir "suffisamment explicité" les techniques de substitution auxquelles il comptait avoir recours. Au contraire, Total avait indiqué qu'il s'était explicitement engagé à ne pas utiliser la fracturation hydraulique.

 

Une belle bataille juriduque s'annonce, Total pensant que tout est bon pour faire du pognon.

Comptons donc que, si l'issue de ce procès est en faveur de Total, alors le gouvernement précisera sa loi pour permettre une nouvelle abrogation de ce permis.

Le principe de précaution vaut mieux qu'un risque de pollution. Quelques soient les techniques de réhabilitation mises en oeuvre consécutivement à une pollution, elles ne permettent pas de ressuciter la vie détruite.

 

Je compte bien que le gouvernement français soit aussi pugnace dans cette affaire que dans celle de la culture du maïs transgénique.

 

MON 810 ET GAZ DE SCHISTE, MÊME COMBAT.

PRÉCAUTION VAUT MIEUX QUE RÉPARATION.

 

Et voilà.

 

À bientôt.

 

RESTALHEUREDETE

 

Voir aussi:  Le maïs MON810 reste interdit en FranceSEAFRANCE DÉCISION DE L'ÉTAT.DROIT DE GREVE ET LIBERTE DES CITOYENSOGM

 

Publié dans SOUTIEN

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article