SUISSE : MINARETS AU SECRET

Publié le par restalheuredete

Peut-être avez-vous été surpris ce matin d’entendre que le peuple Suisse s’était prononcé par référendum sur les minarets ? Moi aussi.

Les médias indiquent que les suisses se sont prononcés à 57% (55% de votants) contre la construction de nouveaux minarets.

Je suis prudent avec les termes que j’emploie car je ne connais pas la question exacte à laquelle nos voisins transalpins ont dû répondre. Je ferai une recherche ultérieure mais là je souhaite réagir à chaud.

Je suis convaincu qu’il y a eu manipulation de la population et de l’opinion publique pour qu’un peuple puisse se prononcer de la sorte sur un attribut d’un édifice religieux. Je ne peux croire, à part pour quelques illuminés (ça va être noël), qu’une personne normalement constituée puisse s’opposer ainsi à la partie la plus visible (et donc à la représentation symbolique) du lieu de culte des musulmans. Même si le minaret est une invention récente, puisque les premières mosquées en étaient dépourvus, il fait parti de l’imagerie comme le clocher est indissociable de l’église.

Souvenez vous, il fut une époque où des églises furent construites sans clocher ; elles n’ont pas toujours été très réussies, architecturalement parlant, simplement par manque de cette excroissance qui en est une des caractéristiques. A quoi ressembleraient nos villages sans leur église ; déjà que sans les bistrots ce n’est pas jojo.

Alors il est aussi invraisemblable de croire que les suisses soient un peuple xénophobe que d’imaginer qu’ils puissent devenir un jour un peuple marin ; même s’ils ont gagné la coupe de l’América. Le pays du chocolat, du secret bancaire, de l’horlogerie, du gruyère, sans armée, raciste ? NON, non, non……

En plein débat sur l’identité nationale cette affaire fait le bonheur des nationalistes de tout poil, qu’ils soient déclarés ainsi ou qu’ils se cachent, qui vont en profiter pour faire mousser leur idéologie avec l’aide de quelques politiques intéressés par la polémique.

 

Indépendamment de tout ça, je n’oublie pas qu’en France des mosquées ont été construites, avec des minarets, mais juste pour l’image car leur fonction première leur a été retirée. Interdiction a été faite de les utiliser pour faire l’appel à la prière. Et si interdiction était faite aux cloches de sonner, pour les mariages, décès, messes !!!!!

 

L’OUVERTURE D’ESPRIT ET ACCEPTATION DE LA DIFFERENCE RIMENT AVEC LIBERTE EGALITE FRATERNITE.

 

Et voilà.

 

A bientôt.

 

RESTALHEUREDETE

Publié dans Y'EN A MARRE

Commenter cet article

yc 20/12/2009 00:57


2 erreurs dans le texte:
- la Suisse a une armée trés importante
- l'état n'a pas interdit l'appel à la prière du haut du minaret, ce sont les intéressés eux-mêmes qui font preuve de retenue..........pour le moment.
D'autre part, tu as raison de dire:"à quoi ressembleraient nos villages sans leur clocher," On peut se demander aussi à quoi ils ressembleraient si le clocher était remplacé par un
minaret.........Voir cequi s'est passé à Toulouse le soir ou l'Algérie s'est qualifiée pour la coupe du monde (des manifestants ont remplacé le drapeau français par le drapeau algérien!)


restalheuredete 20/12/2009 13:39



salut,

Merci d'avoir rectifié mes deux erreurs
Je n'ai pas pris encore le temps de trouver la question à laquelle les suisses ont répondu; si tu la connaîs, me la transmettre.
Concernant l'allure de nos villages sans clocher, mon propos n'était pas d'immaginer qu'ils auraient pu être remplacés pas des minarets, mais d'immaginer ce à quoi ressembleraient nos villages
avec leur église mais sans clocher. Ce clocher qui existe et ne disparaitra pas, du moins tant que nos édiles continueront à entretenir ces édifices, est l'aber de nos campagnes, le symbole du
village français au même titre que les français sont carricaturés avec un béret, une baguette de pain, un litre de vin et un journal sous le bras.
A aucun instant l'idée que j'ai exprimée n'était de remplacer les clochers par des minarets. Le simple fait d'exprimer cette hypothèse montre le danger de la dérive possible que peut entraîner le
débat sur l'identité nationale.
Je trouve aussi dommage qu'on puisse s'appuyer sur un évènement, celui de Toulouse, pour en le généralisant justifier qu'il ne faille pas autoriser les minarets. Réagir aux actions excessives
dont il est fait mention est normal et les condamner est légitime. En comprendre l'origine et les motivations premières est faire preuve de modération;
Je rappelle que la raison d'être de ce blog est de me permettre de m'exprimer sur l'actualité et d'ouvrir la possibilité pour chacun de réagir à mes propos; à la condition expresse d'éviter les
propos diffamatoires.

Et voilà.

A bientôt.

RESTALHEUREDETE



rolande 02/12/2009 09:46



Cette affaire a le mérite de suciter débat et réflexion sur le sujet !
et la Suisse est aujourd'hui bien ennuyée par cette affaire. 
Bien sur il y a eu manipulation, mais la fin de l'histoire aura peut-être l'effet contraire escompté;tellement ceci parait invraisemblable...
Les gens n'ont certe pas meusuré la porté de leur acte.



restalheuredete 02/12/2009 20:04


Je n'ai pas encore eu le temps de rechercher la question à laquelle les suisses ont répondu.
la connaîs-tu?