SALUTATION

Publié le par restalheuredété

Alors que je devisais avec moi même, je solliloquais, je me suis demandé pour quelle raison il était d'usage de se serrer la main pour se dire bonjour. d'où le discours ci-dessous.

Il est d'usage lorsqu'on rencontre quelqu'un de le saluer, de lui dire bonjour. Plusieurs façons de faire : la bise et/ou la poignée de main.

La poignée de main je la fais de la main droite: je tends ma main droite, celui (celle) qui est en face tend la sienne, de main droite, et nous nous secouons les mains. Je suis droitier et pour moi c'est naturel de tendre la main droite.

Les gauchers eux comment font-ils ? Quelle main tendent-ils, la droite ou la gauche ? La logique voudrait, comme ils sont gauchers, qu'ils tendent la main gauche. Mais tel n'est pas le cas. Ils tendent la main droite.

Alors pourquoi ce non respect de la logique?

Deux explications possibles :

  • traditionnellement on tend la main droite et donc comme c'est la tradition les gauchers la tendent aussi.
  • tendre la main droite est directement lié au fait que pendant très longtemps il était mal vu d'être gaucher. Aussi nombre de droitiers étaient des gauchers contrariés. Donc il n'y avait pas de gauchers et tout le monde se saluait de la main droite.

Petit truc amusant : imaginons qu'un droitier rencontre un gaucher; le droitier temps la main droite et le gaucher tant sa main gauche. Essayez donc de vous serrer la main dans ces conditions. Vous l'avez tous vécu quand pour saluer quelqu'un vous tendez la main gauche car la droite est prise. Contorsion et besoin de se justifier en regrettant son manque de politesse.

 

Lecteurs avisés, éclairez moi.

 

Ce soir j'ai écrit pour ne rien dire.

 

Et voilà

 

À bientôt

 

RESTALHEUREDETE

Publié dans BREVES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

rémi 21/11/2011 08:38


écrire pour ne rien dire! façon bizarre de s'exprimer


en attendant la situation décrite est courante sans pour autant que nous en ayons conscience