RETRAITE

Publié le par restalheuredete

CE QUE JE FERAI

 

Reculer l'âge légal de la retraite est une réforme injuste. Elle est faite pour régler le problème à court terme et non à long terme.

Elle lèsera les gens qui ont commencé à travailler jeune en les obligeant à augmenter le nombre de trimestres de cotisation sans tenir compte que leur nombre de trimestres cotisés est déjà supérieur au minimum exigé pour avoir le droit de se reposer. Cette réforme ne lèsera pas les cadres qui commencent à travailler plus tard, et qui d’ailleurs sont chargés d’écrire cette réforme.

Je suis cadre et je dois reconnaître que les gens qui exercent un travail physique seront nécessairement plus fatigués à la fin de leur carrière que moi. C'est évident.

Pourquoi le gouvernement ne veut-il pas de manière très précise dire qu'il faut absolument taxer les revenus du capital. Ce sont des revenus, des salaires sous une autre forme quoi ; alors pourquoi ne pas cotiser dessus. Peut-être parce qu’il n’y a pas de sueur associé à ce salaire ! C'est invraisemblable cette affaire.

Le gouvernement essaye d'ancrer dans nos esprits qu’il est inéluctable que l'âge de la retraite sera reculé ; pour autant il ne précise pas ce qu'il y a autour. Il cache le reste. Il se laisse ainsi des marges de manoeuvre suffisantes pour ajuster son projet en fonction de nos réactions. Alors pour le faire évoluer, pour peser sur ce que sera cette réforme, il va nous falloir nous manifester.

Le gouvernement ne dit pas par exemple si le nombre de trimestres à cotiser va augmenter, si les taux de cotisation retraite vont croître, quel type de revenus de capital va être imposé…

Je pense qu'il faut se battre contre cette réforme pour éviter que ne nous soit imposée une réforme injuste. Nous ne sommes pas tous d'accord sur ce qu'il y a lieu de faire car les uns préfèrent le recul de l'âge légal de la retraite, d'autre préfèrent l'augmentation de la durée de cotisation et d'autres enfin souhaitent que cette réforme soit axée uniquement que le capital. Il existe certainement d'autres types d'envie.

Si nous ne voulons pas que le gouvernement nous impose sa manière de voir, si nous voulons que les syndicats soient réellement nos représentants et si nous voulons influer sur la réforme en cours, nous devons faire deux choses:

  • d'abord nous syndiquer pour que les syndicats représentent un nombre de personnes significatif pour être entendu. Nous en sommes loin aujourd'hui.
  • Nous devons nous mettre en grève, la grève ne signifiant pas forcément arrêter de travailler. Moi, lors de la dernière journée de manifestation, j'arborais un brassard sur lequel était écrit « en grève , la réforme ne se fera pas sans moi » ; mais j’étais au travail car je ne souhaitais pas pénaliser mon d'employeur qui partage mes opinions.

Battons-nous, syndiquons nous, soutenons et faisons confiance en nos syndicats.

 

Et voilà

 

A bientôt

 

RESTALHEUREDETE

 

Voir aussi: DROIT DE GREVE ET LIBERTE DES CITOYENS,  SYNDICALISME ET EXTRÉMISME DE DROITEEXEMPLARITÉ À L'UNSA?,  DES MANIFESTANTS? OUI MAIS COMBIEN?,  VEILLE DE RETRAITE,  GOODYEAR SEAFRANCE SUITE

 

Publié dans CE QUE JE FERAI

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article