RÉCIDIVE

Publié le par restalheuredété

Un fait divers (acte meurtrier par un délinquant sexuel avec récidive) regrettable amène une fois de plus les médias et donc les politiques, qui ont besoin de se faire entendre et voir pour exister, à rechercher une réponse pour éviter que le fait divers en question ne puisse se reproduire.

Réaction en urgence.

La réponse du gouvernement est d'une part répressive et d'autre part va conduire à une dilution des responsabilités. En effet il est proposé d'enfermer le délinquant pour éviter toute récidive et d'informer, s'il reste en liberté,  toutes les autorités devant être confrontées à la gestion de la liberté de cette personne. Comme ça s'il pose un nouveau problème, il sera impossible de savoir qui a commis une erreur. En plus, par soucis de précaution les autorités préfèreront ne pas courrir de risques et refuseront l'intégration. Logique.

 

La liberté est, dans le cas présent, meilleure que l'enfermement etla qualité de la préparation de l'intégration et de son suivi  sont primordial. Une seule personne doit en être chargée; encore faut-il que l'état s'en donne les moyens.

 

4 lois sur la récidive en 5 ans de présidence; celà devrait suffire!

 

Et voilà.

 

À bientôt.

 

RESTALHEUREDETE

Publié dans Y'EN A MARRE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article