LE GRAS DU MAMMOUTH

Publié le par restalheuredete

MAMMOUTH

 

 

 

 

Quelles obligations de l'état vis à vis de l'enseignement public? Quel enseignement pour nos enfants?

 

Nous sommes tous en droit de se poser cette question; en tout cas moi je me la pose et par cet article je vous demande d'y réfléchir!

 

Qu'est ce que je constate?

 

  • La volonté du gouvernement de diminuer le nombre d'enseignants avec comme conséquences:
    • par manque d'enseignants en réserve ceux absents ne sont pas remplacés et les enfants de la classe sont répartis dans d'autres classes (s'ils ne sont pas renvoyés chez eux). Pour ces enfants il n'y a pas d'enseignement ou alors la qualité de l'enseignement diffusé par l'enseignant accueillant est moins bonne
    • par manque d'enseignants en réserve ceux absents sont mal remplacés. Un remplaçant arrive au bout de quelques jours.

888Le projet du gouvernenment serait que les remplaçants soient des retraités de l'enseignement (c'est nul car il faut le payer de toute façon et si on additionne toutes les heures de remplaçants ça correspond à des heures de titulaire) ou des universitaires non diplômés.

  • La volonté du gouvernement de faire travailler davantage les enseignants. Ce qui n'est pas en soi une mauvaise chose car finalement quand on regarde bien ils effectuent peu d'heures pour des cadres (méfiance toutefois car les enseignants sont très sollicités pour des réunions diverses dans le cadre de leur travail)

888 Le gouvernement ferait mieux de se pencher sur toutes ces heures parrallèles pour recentrer les enseignants sur leur rôle premier qui est d'enseigner.

  • La volonté du gouvernement d'organiser la pénurie d'enseignants. L'état cherche à réaiguiller les enfants vers l'enseigenment privé suivant la logique du gouvernenment actuel qui est de privilégier le privé par rapport au public.

888 Le gouvernement foule ainsi aux pieds une des lois fondammentale de la république qui est de donner un enseignement de qualité pour tous.

  • La volonté du gouvernement de donner le sentiment que supprimer des postes d'enseignants ne réduit pas la qualité de l'enseignement. Pour parvenir à ses fins, l'état abaisse le niveau des résultats à atteindre pour obtenir un diplôme afin qu'il y ait toujours autant de bacheliers, par exemple, démontrant ainsi que la diminution des effectifs d'enseignants n'a pas d'influence sur les résultats et qu'ils ont bien fait d'agir ainsi.

888 Le gouvernement, plutôt que d'essayer de nous faire croire que nos enfants sont de plus en plus savants, ferait mieux de s'attacher à ce que le savoir faire enseigné à nos enfants devienne une compétence, ce dont ont besoin les entreprises.

  •  La volonté du gouvernement de ne pas remplacer un fonctionnaire sur deux sans pour autant apporter les solutions à ceux chargés de mettre en oeuvre cette directive.

Cette situation est incompréhensible car l'enseignement est un service public, l'école est obligatoire, et l'état a la volonté de ne pas rendre ce service. En fait il a décidé de dégraisser le mammouth comme disait Claudre Allègre, homme de gauche bien que je pense qu'il soit manchot (devinez de quel côté).

 

RESPECTEZ LES ENSEIGNANTS POUR LEUR REDONNER LEUR AUTORITE.

 

Et voilà.

 

A bientôt.

 

RESTALHEUREDETE

Publié dans Y'EN A MARRE

Commenter cet article

bib 05/05/2010 08:23



Trops de choses sont abordées ou sous jacentes dans cet article ! Il me faudrait trop de temps pour faire tous les commentaires qui me viennent au fil de la lecture... Alors je préfère n'en
aborder aucun pour ne pas favoriser un sujet plus qu'un autre car tout est important...



restalheuredete 05/05/2010 19:08



bon, le mieux c'est d'étaler les commentaires dans le temps


j'attends le premier


à bientôt


RESTALHEUREDETE