HOLLANDE, LE PROGRAMME DU BOURGET; VOLET FINANCE PUBLIQUE

Publié le par restalheuredété

FINANCES PUBLIQUES :

  • Budget:
    • "rétablir l'équilibre budgétaire"en fin de mandat. Que voilà une promesse dont il pourra dire s'il ne parvient pas à la tenir que c'est de la faute à...Sarkozy avait fait la même promesse sans succès.

    • "toutes les dépenses seront financées par des économies". Donc des économies sur des dépenses votées par les gouvernements précédents. Là j'ai plein d'idées: les niches, le nucléaire, les salaires des sénateurs et des députés, imposition des retraites chapeau et parachutes dorés...De toute façon c'est une sage proposition et je ne le voyais pas dire que les dépenses seraient financées sur le dos du contribuable.
  • Emploi public:

    • "le nombre de fonctionnaire n'augmentera pas". Vu le délabrement de la fonction publique d'état, les tâches non faites aujourd'hui seront abandonnées. Quand je vois ce que va coûter à l'état la notion de "droit au logement opposable", je ne suis pas sûr qu'il ne faille pas revoir les compétences régaliennes.

    • mettre fin "à la règle aveugle" du non remplacement d'un fonctionnaire sur deux partant à la retraite. C'est sûr.

  • agenda:

    • commencer par "des réformes"dont "l'emploi et le chômage des jeunes, le logement ou la santé". Sans oublier la fiscalité, bien que cette réforme là devra être prise dans son ensemble et réfléchie pour allèger les textes.

    • puis "redistribuer ce que nous aurons créé". On ne sait jamais.

  • Fiscalité :

    • suppressions de niches fiscales, plafonnement des niches fiscales à 10 000 euros. Bien sûr; plafond à 10000€? à éclaicir car il y a des niches qui rapportent à ceux qui y sont elligibles 400 à 500 fois plus, comme Bétencourt.

    • reviendra "sur les dérogations à l'impôt sur la fortune". Imposer le revenu du capital.

    • taxer le capital"au même niveau que le travail". C'est ce que je disais.

    • un impôt supplémentaire à 45 % au-delà de 150 000 euros de revenu. Une tranche supplémentaire sans doute. Oui il le faut, mais avant il faut avoir mis en place une réflexion de fond pour éviter que le capital à imposer ne s'évapore par des astuces fiscales.

  • Retraites :

    • nouvelle négociation sur la question des retraites portant notamment sur la question de la pénibilité et le niveau de décote. Il n'est pas envisageable de revenir sur le nouvel âge légal de la retraite, par contre il faut que les métiers soient reconnus en fonction de leur pénibilité, qu'elle soit physique comme intellectuelle. Il faut supprimer la double barrière âge et nombre de trimestres.

    • "tous ceux qui auront 60 ans et 41 années retrouveront le droit de partir à la retraite à taux plein". C'est ce que je disais.

 

Et voilà.

 

À bientôt.

 

RESTALHEUREDETE

 

Voir aussi:  HOLLANDE, LE PROGRAMME DU BOURGET; VOLET ÉCONOMIEÉVALUATION DES PROGRAMMES; AAALA DETTELA RÈGLE D'OR

 

Publié dans POLITIQUE

Commenter cet article