EPR DE FLAMANVILLE

Publié le par restalheuredété

Je rappelle ma position sur le nucléaire: je ne suis pas contre le nucléaire mais pour que soient arrêtées les centrales nucléaires en fin de vie puis remplacées par des technologies respectueuses de l'environnement. Les sommes dépensées tant pour la construction de centrales neuves que pour la prolongation de la vie de centrales agées doivent être affectées à d'autres sources de production d'énergie.  (cf  fessenhein)

Le nucléaire va être le centre des débats politiques à venir opposant d'un côté les tenants du non, que sont par exemple les verts, au oui mais des socialistes et au oui de la droite.

Un EPR (source EDF et AREVA) est un réacteur nucléaire à eau pressurisé, peu différent de ceux réalisés récemment. Il en est une évolution. Comme il utilise mieux le combustible, il a une puissance supérieure à ses prédécesseurs et produit une électricité 10% moins chère. Sa sécurité est augmentée comme sa durée de vie (60 ans pour 40 pour la génération actuelle).

Ce nouvel outil nucléaire est construit en 4 exemplaires, l'angleterre prévoyant d'en construire autant de son côté.

L'EPR de Flamanville est commencé depuis début 2008 et devrait produire ses premiers kWh en 2016; son coût d'objectif initial était de 3.4 milliards d'euros et est annoncé aujourd'hui à 6 milliards.

On peut craindre que le coût définitif soit finanlement plus élévé encore. Je n'y vois pas d'inconvénient à la condition exclusive que cette augmentation de coût ne soit liée qu'à une recherche de sécurisation du process. S'il s'agit d'erreurs de conception de la part d'AREVA alors elle doit supporter une partie du surcoût sans répercussion sur les consommateurs. 

Cette centrale étant en cours de construction, deux solutions sont possible pour son avenir, on continue ou on arrête.

Si on continue au moins on n'aura pas commencé pour rien.

Si on s'arrête, il faudra détruire ce qui a été réalisé. Le coût de déconstruction sera important. Viendra s'y rajouter le dédommagement de l'entreprise qui assure les travaux; elle l'a forcément prévu dans son contrat. Les dédommager, cela revient à les payer à ne rien faire ; invraisemblable. Je ne pourrai soutenir une telle initiative.

Donc la solution c'est de continuer et non pas d'arrêter.

 

OUI À FLAMANVILLE; NON AUX SUIVANTES; OUI À L'INVESTISSEMENT SUR LES ÉNERGIES DURABLES.

 

Et voilà.

 

À bientôt.

 

RESTALHEUREDETE

 

Voir aussi: fessenhein 

Publié dans CE QUE JE FERAI

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article