DEMANDE D'EXPLICATION À FRANÇOIS SAUVADET

Publié le par restalheuredété

Le ministre de la Fonction publique François Sauvadet a affirmé mardi 10 janvier 2012 plus de 50 % des économies, générées par le non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite, ont été reversées aux agents.

 

Pour ma part, je n'en ai pas vu la couleur puisque mon salaire est gelé pour la deuxième année consécutive. 

Travaillant pour une collectivité dont j'assure la direction, je peux même affirmer qu'aucun des agents qui y travaille n'a vu son salaire augmenter par une bonification quelconque initiée par l'état.

Je gagne bien ma vie et j'aurais tord de me plaindre quand je vois ce que sont payés ces mêmes agents.

 

Pour autant, je suis bien placé pour dire que cette politique de non remplacement d'un fonctionnaire d'état sur deux a des répercutions sur le travail des agents des collectivités territoriales. En effet quand un fonctionnaire d'état n'est pas remplacé, son travail devrait être supprimé. Mais comme ce n'est pas possible, l'état se décharge sur les collectivités en leur demandant de faire une partie du travail non exécuté.

Les personnels ainsi sollicités, comme les communes d'ailleurs, ne reçoivent aucune indemnité pour ce transfert de compétence. Les élus s'en satisfont car chaque volume transféré est minime; mais comme ils sont répétitifs, ils finissent par n'être plus négligeables.

 

Puisque les agents communaux ne perçoivent rien, j'en déduit que ce sont les fonctionnaires d'état qui ont béficier des 50% d'économie annoncés par M Sauvadet.

Petit calcul: 150 000 emplois supprimés représentent 4,5 miliards d'€; 50% font 2,25 milliards à répartir entre 2,4 millions de fonctionnaires, soit 950€ par agent; pratiquement un treisième mois.

Si tel avait été le cas, je suis sûr que l'état l'aurait claironné haut et fort.

 

Simplifier le travail en éliminant les tâches inutiles me paraît sain.

Optimiser l'activité pour réduire le temps de réponse est normal.

Supprimer des étapes par trop chronopahages et à l'utilité non avérée ne peut qu'être salué.

Allonger les temps de réponse pour absorber le manque de main d'oeuvre est stupide.

Surcharger de travail un personnel non reconnu dans son emploi est très risqué.

Imposer de nouvelles prérogatives à une personne non formée et sans la formée relève de l'inconscience.

Et pourtant, alors que j'attendais dans mes relations avec l'état qu'il simplifie, optimise et supprime, il allonge, surcharge et impose.

 

MONSIEUR SAUVADET, OBÉIR NE SUFFIT PAS; IL FAUT COMPRENDRE PUIS EXPLIQUER.

IL VOUS RESTE TROIS MOIS!!!!

 

Et voilà.

 

À bientôt.

 

RESTALHEUREDETE;

 

Voir aussi:  COMPTE DE CAMPAGNEEXERCICE DU POUVOIRIDÉES DE RÉFORME DE LA JUSTICELA RÈGLE D'OR

 

Publié dans Y'EN A MARRE

Commenter cet article