BEBE MEDICAMENT

Publié le par restalheuredété

 bébéJ'ai entendu que dans un hôpital français un médecin vient de réussir la prouesse d'aider à la naissance d'un bébé médicament.

Alors de quoi s'agit-il ? Il s'agit d'un bébé qui aura été "préparé"  pour aider à sauver un de ses frères atteint d'une grave maladie.

Comment s'y est-il pris ? Une fois que les parents ont décidé d'avoir un nouvel enfant c'est le généticien qui prend le relais en mettant en contact des ovocytes et des spermatozoïdes. Ça c'est connu.

Puis une fois la fécondation effectuée, il élimine les embryons susceptibles d'avoir une maladie équivalente à celle du frère à soigner. Ensuite une fois que ce premier tri est fait le deuxième consiste en la conservation uniquement des embryons dont les cellules souches sont compatibles avec celles du frère à soigner.

Une fois ces deux tri faits, les embryons en restant sont implantés dans l'utérus de la mère. La grossesse se passe puis sont  prélevés dans le cordon ombilical, les cellules souches nécessaires pour soigner la maladie du frère.

Alors plusieurs questions se posent.

Est-ce une bonne chose d'utiliser comme ça une partie du corps de quelqu'un, d'un enfant plus précisément pour soigner son frère ? Ma réponse est oui.

Est-ce une bonne chose de mettre au monde un enfant pour soigner un membre de sa famille?

Deux solutions :

  • soit les médecins utilisent le souhait des parents d'avoir un nouvel enfant pour, avec leur accord, mettre à profit la grossesse pour prélever des cellules souches du bébé en route avec l'espoir qu'elles peuvent être utiles à la personne à soigner, 
  • soit il est possible d'imaginer que dans l'espoir de pouvoir soigner le frère ou la soeur malade, les parents décident de mettre au monde un enfant dont les cellules souches ont les caractéristiques du médicament utiles à soigner le malade désigné. 

Dans le premier cas, l'enfant est voulu et son avenir sera le même que n'importe quel autre enfant même si ses cellules sont utilisées à des fins thérapeutiques. L'amour est à priori au rendez-vous.

Par contre dans le deuxième cas, je me pose la question du devenir de ce bébé médicament puisque non désiré en amont par les parents. Il a été conçu par besoin et non par amour (j'oublie l'accident)

Je vais même plus loin; des personnes (êtres infames) ne seront-elles pas tentées de faire des bébés, les trier,   avec comme seule motivation sa compatibilité avec le reste de sa famille. Cet être ne sera qu'un réservoir à d'organe pour le cas où. Il faut savoir que la loi n'autorise une greffe à partir d'un don par un donneur vivant que si donneur et receveur sont membres de la même famille.

Je me pose alors la question de la limite entre hommes et clones.

Cette technique porteuse de nombreux espoirs de guérison doit être très sévèrement encadrées.

 

POLITIQUES ET MONDE MÉDICAL FAITES EN SORTE QUE CETTE AVANCÉE TECHNOLOGIQUE RESTE HUMAINE.

 

Et voilà.

 

À bientôt.

 

RESTALHEUREDETE

Publié dans SOUTIEN

Commenter cet article