ASSURANCE-MALADIE

Publié le par restalheuredété

Enfin le chef de l'état se décide à sanctionner "les fraudeurs et les tricheurs" à l'assurance-maladie. Je dis enfin parce qu'il y a longtemps qu'il aurait dû se doter d'un texte règlementaire pour faire en sorte que ceux qui trichent soient obligés de rembourser ultérieurement leur tricherie.

 

Vous avez cru en mon soutien pour cette déclaration politique? Je vous ai bien eu! Les moyens juridiques existent déjà, il manque juste les moyens humains.

 

La triche est évaluée a 3.5 milliards d'€. Le coût annuel d'un salarié de la fonction publique est voisin de 36 000€. Donc si l'état consacrait 10% du montant de la fraude à l'embauche de salariés, cela représenterait 10000 emplois. Largement suffisant pour trouver,avec discernement, les tricheurs. Et voilà 10000 consommateurs de plus! Et notre pouvoir d'achat augmenterait puisque moins de triche signifie moins de déficit de la branche maladie de la sécu et donc baisse des cotisations. Tout bénef quoi! Tout mon beau discours est bien sûr à relativiser car tout dépend de l'efficacité du dispositif, mais le fond est juste.

 

Comme par hasard cette volonté présidentielle "d'être sans indulgence" sort quelques mois avant les élections présidentielles.

En cette période électorale, avec la montée de l'intolérence, les tentatives d'attirer les électeurs partisans d'un ferme tour de vis, est grande pour les politiques.

Ce n'est pas une chasse qu'il faut faire, il faut agir avec discernement.

Parmi les réactions à cette déclaration "sans indulgence pour les fraudeurs et les tricheurs", je ne comprends pas la position immédiate des syndicats de médecins qui disent qu'ils ne veulent pas être désignés comme responsables de cette situation.

Pourtant, qui prescrit l'arrêt maladie? Les médecins sont-ils à ce point bernés par leurs patients simulateurs? 

Tout le monde sait qu'il existe des médecins qui, contrairement à ce que déclare leurs syndicats, sont connus pour prescrire facilement des arrêts maladie. Ils auraient mieux faits de déclarer qu'ils allaient mieux former leurs membres afin qu'ils diminuent les prescriptions d'arrêt maladie inutiles.

 

Donc que les bénéficiaires des arrêts maladie doivent rembourser une indemnisation indue est normale; mais alors, que le prescripteur, s'il est démontré qu'il a triché et c'est aux médecins de la sécurité sociale de le prouver, doive aussi participer à ce remboursement.

 

Médecins soyez responsables; politiques maîtrisez-vous!

 

Et voilà.

 

À bientôt.

 

RESTALHEUREDETE.

 

Voir aussi:  BEBE MEDICAMENTMÉDIATOR ET INDEMNISATIONSECURITE SOCIALE

Publié dans Y'EN A MARRE

Commenter cet article